theme1

Opinions

Vous ne serez peut-être pas d'accord
vendredi, 15 mars 2019 08:27

Prix CAHUZAC 2020 : liste des nominés

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Chers amis, 

 

Je propose dans cette note de répertériorer toutes les idées fiscales farfelues, ou discutables, provenant de nos dirigeants ou tout autre leader d'opinion, et émises au cours de l'année 2019. A la fin de l'année, le jury devra se réunir pour attribuer les prix.

En attendant, il faut être vigilant et recenser tous les possibles récipiendaires qui ne manquent pas d'air.

Faisons ensemble la liste des candidats.

Je suis dans l'attente des suggestions des lecteurs.

 

Commençons par M. E. LECLERC qui s'est dit favorable à une TVA à taux zéo sur les produits BIO dans une interview au Parisien du 14 mars 2019 :

Amira Hamidi. Etes-vous pour la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité ?

Je l’ai défendue au départ, mais j’ai évolué car les produits de première nécessité ne sont pas toujours de qualité. Je propose plutôt de supprimer la TVA sur les produits de qualité comme le bio, pour le rendre plus accessible et permettre à la population la plus modeste d’y avoir, elle aussi, accès. Je propose la TVA zéro pour le bio, forcément plus cher. Ça ne doit pas être réservé aux plus riches.

 Pour ma part, je réclame le taux zéro pour les avocats qui font de la voile.

 

Rajoutons Xavier BERTRAND dans la même série

Interrogé sur RTL jeudi 14 mars, Xavier Bertrand a formulé cette proposition concrète :

« Je pense que la question de la TVA sur les produits de première nécessité, c’est “le” sujet qu’il faut mettre sur la table. Pas sur 1 000 produits, sur 100 ou 200 produits, de façon à pouvoir baisser le panier de la ménagère. »

 

 L'idée de la taxe kérosène de la Commission Européenne est un nouvel exemple de l'interventionnisme fiscal : en augmentant le coût du transport aérien, il y aura moins de voyages donc moins de pollution. Et en plus on gagne des sous pour lutter contre la pollution. Petit problème, on réserve l'avion aux riches. Et, dans cette logique, ne faudrait-il pas plutôt imposer des normes limites de pollution de plus en plus sévères ? Le transport aérien sera certes un peu plus onéreux mais parce qu'il polluera moins.

 

L'idée de M. MACRON de baisser l'impôt sur le revenu pour plaire à son electorat montre bien que personne n'a le monopole du populisme. C'est un grand classique de la démagogie fiscale et c'est très efficace. Selon moi, il faudrait faire l'inverse, c'est à dire baisser les charges sociales et fusionner l'impôt sur le revenu et la CSG, en les augmentant. Mais mes chances d'être élu sont réduites.

 

Bien sûr à suivre en ce moment le procès des époux BALKANY qui sont présumés innocents tant qu'ils n'ont pas été condamnés, mais certains éléments peuvent amener à s'interroger. De bien beaux nominés potentiels, voir même un jour un prix BALKANY ?

 

A suivre

 

 

 

 

Lu 789 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.